isolation

Isoler ou faire isoler les combles de son logement, une idée à creuser…

Avec le temps, l’isolation des maisons et des logements se dégrade :

  • L’isolant se tasse. Un isolant est un matériau dont la propriété est d’emprisonner le maximum d’air dans ses fibres (laine de verre et laine de roche) ou dans ses alvéoles (polystyrène t polyuréthane) Son rôle de « matelas » stockant l’air chaud perd de ses performances. C’est surtout le cas des matériaux souples comme la laine de verre ou de roche.
  • L’isolant s’encrasse. La poussière s’amoncelle sur l’isolant et forme une couche relativement étanche. Elle empêche ainsi la bonne évacuation de l’humidité issue de la respiration du logement. La perspirance (*) du support n’est plus assurée et les performances se dégradent.
  • L’isolant peut être balayé par le vent sur certaines parties des combles. Des zones se retrouvent à nu et il fait froid en dessous.

Pourtant nous avons besoin d’isoler nos logements. Evidemment pour le confort d’hiver et d’été. L’hiver pour garder la chaleur, l’été pour la tenir à distance. L’hiver, il faut produire de la chaleur avec un chauffage. Mais surtout, il faut la garder dans le logement… tout en permettant le renouvellement de l’air. Sachant que la VMC (ventilation mécanique contrôlée) du logement évacue en général 50 mètres cube d’air par heure on comprend qu’il faut au maximum privilégier le chauffage de la structure du bâti.

Parce qu’un corps chaud va restituer progressivement la chaleur emmagasinée par rayonnement (comme le soleil) Cela procurera une sensation de chaleur agréable bien supérieure à celle produite par un convecteur type « grille-pain » qui va principalement chauffer l’air ambiant et peu les objets. L’air chauffé s’élève vers le plafond, cela provoque un mini courant d’air, et on a froid aux pieds.

Cette chaleur qui part au plafond va être perdue si les combles sont mal isolés. Au contraire, un plafond bien isolé va emmagasiner ces calories et les restituer par rayonnement dans la pièce. Le confort est alors au rendez-vous...

Evidemment, la facture de chauffage va fondre. On peut ainsi économiser jusqu’à 25% sur la consommation et les charges de chauffage. En effet, 30% des déperditions s’effectuent par le toit.

Sans parler des autres gains : atténuation des bruits ambiants, limitation des pics de chaleurs en été.

C’est pour cela qu’Habitat Dauphinois lance en 2019 une campagne de renouvellement de l’isolation des combles perdus de plus de 600 villas et 70 immeubles correspondant aux logements de plus de 15 ans. Dans un second temps, tous les logements qui ne sont pas standard RT2012 seront également traités.

Le partenaire retenu pour cette opération est la société EBS, entreprise labellisée RGE (reconnu garant de l’environnement) spécialisée dans l’isolation et la récupération des CEE (certificats d’économies d’énergie)

Nous avons retenu une isolation avec de la laine de verre (ISOLENE 4 d’ISOVER). Ce produit cumule de nombreux avantages essentiels :

  • Totalement ininflammable et incombustible – aucun risque d’incendie,
  • Imputrescible (aucun risque d’odeurs ou de moisissures)
  • Sans produits chimique de traitement de conservation ou de protection contre l’incendie.
  • Totalement inerte - c’est du verre soufflé.
  • Chantier propre – la mise en œuvre ne nécessite pas de retrait de l’ancien isolant, l’opération prend une demi-journée par logement au maximum. L’isolant est déposé par soufflage sur une épaisseur de 37 cm afin d’atteindre une résistance thermique de 7.

Processus retenu :

Etape Date Etat
Lancement de l’opération Novembre 2018 Terminé
Diagnostic par notre partenaire EBS de plus de
600 villas et 70 immeubles
Décembre -février 2019 Terminé
Validation faisabilité technique 21 février 2019 En cours
Traitement des impossibilités (création de trappes d’accès) Mars-avril 2019 En cours
Mise en œuvre
Prise de RDV Mars 2019
Réalisation 1er semestre 2019
Contrôle par sondage

* Définition d'une paroi PERSPIRANTE: Une paroi perspirante est une paroi formée de matériaux qui vont favoriser l'évacuation de l'humidité sous forme liquide (capillarité) ou sous forme de vapeur (perméabilité à la vapeur d'eau).